Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

non à la chasse aux sorcières mais oui à la chasse aux deniers publics

Posté par: Amadou Diop SALL| Mercredi 28 mars, 2012 15:37  | Consulté 836 fois  |  1 Réactions  |   

 

« Le vaniteux fait dépendre son propre

 bonheur de l'activité d'autrui ;

 le voluptueux, de ses propres sensations

et l'homme intelligent, de ses propres actions. »

 Marc-Aurèle

 

Non à la chasse aux sorcières mais oui à la chasse aux deniers publics

Nous assistons avec beaucoup de fierté à la tournure qu’ont prise les élections ayant sanctionné la défaite cinglante du vieux président et la victoire sans bavure de son challenger, Macky SALL. En effet, après avoir appelé et félicité le vainqueur, le président WADE fait le tour des familles religieuses pour, dit-on, les remercier et renouveler son allégeance à leur égard. Cependant, nous pouvons légitimement nous poser des questions après la déclaration que cet homme rusé a faite à Tivaouane, consistant à blanchir son fils de toute mauvaise gestion car, selon lui, son fils n’a rien géré. Décidément, WADE n’a pas changé. Est-ce à lui de blanchir qui que ce soit, son fils de surcroît ? Si son fils est aussi propre qu’il le prétend, pourquoi avait-il fait modifier les articles 15 et 61 de la Constitution par l’entremise d’un transhumant lui-même accusé de mauvaise gestion, Sada NDIAYE, afin de réduire le mandat du Président de l’Assemblée nationale, Macky SALL en l’occurrence, de cinq à un an. L’on nous rétorquera qu’il s’agissait d’une proposition de loi émanant du Parlement et non de l’exécutif mais personne n’est dupe et les sénégalais l’ont déploré à l’époque. D’ailleurs, c’est pourquoi Macky SALL a bénéficié de cet élan de sympathie qui l’a finalement mené au Palais. C’est connu, les sénégalais n’aiment pas l’injustice et ils savent rendre la justice. WADE et ses affidés en ont amèrement fait les frais. Ensuite, pourquoi sortir un décret soustrayant le plan TAKKAL géré par qui vous savez, à tout contrôle de l’ARMP en pleine campagne électorale, moment pendant lequel l’attention est occupée par les élections ? Le souci de WADE de préserver l’impunité de son fils est tenace et peut nous amener à nous poser cette question légitime : le vieux ne fait-il pas le tour des marabouts pour sauver la peau de son fils ? Rappelons que jamais dans l’histoire du Sénégal, un fils du pays n’a eu à gérer autant d’argent du contribuable que Karim WADE.

A écouter donc WADE parler, nous ne pouvons appeler le nouveau Président et l’équipe qu’il mettra en place qu’à la circonspection et à a la clairvoyance dans le diagnostic des dossiers qui leur seront remis par les mauvais perdants. Nous sommes d’accord avec Macky quand il soutient qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières. La chasse aux sorcières est une pratique qui date de l’Antiquité interdite puis autorisée par l’Eglise catholique et qui a abouti à environ 200000 procès ayant conduit à l’exécution de 100000 personnes, en majorité des femmes, accusées parfois à tord de sorcellerie. L'exemple le plus connu de cet emploi dans le mode contemporain est le fait du maccarthisme dans les années 1950 aux États-Unis. Cette doctrine du sénateur Joseph Mc McCarthy a permis de traquer d’éventuels agents, sympathisants ou militants communistes aux Etats-Unis dans une ambiance anticommuniste. Elle a naturellement connu des dérives, ce qui a amené Albert EINSTEIN à qualifier le maccarthisme de « danger incomparablement plus grand que ces quelques communistes qui peuvent être dans notre pays ». Il ajouta que  « ces investigations ont déjà largement miné le caractère démocratique de notre société ». Nous ne voulons pas de cela chez nous car la chasse aux sorcières est une stigmatisation et un règlement de comptes personnels. Macky n’est pas élu pour se venger.

Cependant, cela ne signifie pas un chèque en blanc pour tous ceux qui ont eu à gérer et à utiliser de l’argent public. Nous sommes en droit de savoir ce que sont devenus les milliards engloutis dans les chantiers de l’ANOCI, dans le FESMAN ou dans le plan TAKKAL et j’en passe. Il ne s’agit pas de problème de personne mais de reddition de compte. Jusqu’à récemment, nous avons entendu des prestataires de service se plaindre dans la presse qu’ils ne seraient pas entrés dans leur dû après avoir contracté avec les organisateurs du FESMAN. La chasse aux deniers publics doit être menée sans complaisance. Le Sénégal et les sénégalais ont besoin d’argent frais pour faire face aux nombreux défis qui attendent. Les chantiers à ouvrir sont immenses et les moyens sont réduits. Avant d’aller quémander de l’argent chez des bailleurs qui vont nous soumettre à des conditionnalités, récupérons ce qui nous est dû et qui est à portée de main. Tout le monde sait que pendant ces élections, le Président sortant a dépensé beaucoup d’argent pour pouvoir gagner car, pour lui, les sénégalais sont corruptibles et il suffit de leur donner de l’espèce pour qu’ils soient indulgents. Entre les deux tours, il a poussé l’arrogance et l’outrecuidance trop loin en soudoyant ceux qu’il a cru être de grands électeurs et en transformant le palais en distributeur automatique de billets. Ces hommes sans dignité – même si on les appelle marabouts- se promènent sans vergogne avec ces véhicules qu’ils doivent restituer. D’où proviennent ces milliards ? Une poignée de corrompus doit-elle jouir de l’argent des contribuables au moment où ces derniers trinquent ? Non, Président Macky, nous t’attendons – permets-moi de te tutoyer pour être plus incisif- sur ce dossier et nous n’accepterons pas que les audits que tu as annoncés soient ceux de WADE, c’est-à-dire, qu’ils servent d’épée de Damoclès au-dessus de la tête des magouilleurs qui transhument vers des prairies plus herbeuses en contrepartie du classement sans suite des dossiers gênants. Nous ne voulons plus des Sada NDIAYE, Adama SALL, Iba GUEYE, Mbaye DIOUF, et j’en passe. Et nous vous demandons d’être attentifs aux rapaces qui vous rejoignent et qui continuerons à vous rejoindre. Adama SALL a déjà sauté le pas. D’autres viendront pour sauver leur peau. Nous ne l’accepterons pas et l’exemple de WADE te suffira. Si tu n’entends pas les complaintes des populations qui ont dégagé WADE, tu subiras le même sort. Et l’état de grâce dont ton prédécesseur a bénéficié ne te sera pas accordé au vu des multiples problèmes qui assaillent les braves sénégalais. Nous n’accepterons plus qu’une majorité travaille et sue pour qu’une minorité bouffe et gaspille au vu et au su de tous. Désormais, rien ne sera plus comme avant. Les Mamadou DIOP, Malick BA et autres ne sont pas morts pour rien. Ils ont voulu et souhaité un Sénégal meilleur. Ils ont voulu combattre l’injustice, l’impunité et la corruption et la machine wadienne les a fauchés. Nous attendons de toi que tu honores leur mémoire en commençant par punir légalement les voleurs de la République à col blanc qui exhibent honteusement et ostensiblement le produit de leur vol. WADE et ses acolytes n’ont pas voulu entendre notre voix, ils ont été dégagés. Nous attendons avec impatience les premiers actes que tu vas poser. Les premiers échos que nous recevons sont rassurants mais pas de satisfécit sans résultat. Nous attendons du concret. Pas celui d’une certaine « génération ». Mais celui que le peuple t’aura montré. Bonne chance, monsieur le Président.

Amadou Diop SALL

diopsall@yahoo.fr

 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Cheikhoujack En Novembre, 2012 (13:03 PM) 0 FansN°:1
L’actualité ces dernières heures a été marquée par les déclarations subversives de Abdoulaye WADE et du Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais. Ces déclarations font suite au face à face avec la presse du procureur spécial près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite, CREI.
En adoptant la posture de la menace et de la surenchère publiques, le Parti Démocratique Sénégalais et son Secrétaire Général sont manifestement dans une perspective de défiance systématique du droit et de l’autorité publique. Une telle attitude de nature à menacer l’ordre public, n’est en réalité que le reflet de la « peur bleue » qui s’est emparée du camp des brigands, maintenant convaincu de la volonté inébranlable de la justice de notre pays à faire la lumière sur les milliers de milliards du contribuable sénégalais détournés et planqués dans des paradis fiscaux.
L’agitation et les vitupérations médiatiques à outrance ne suffisent pas pour faire l’impasse sur une reddition des comptes plus qu’obligatoire du fait que le peuple souverain a le droit de savoir la destination des ressources qu’il a bien voulu confier aux hommes et aux femmes qu’il s’est choisis.
Par devoir de transparence, la lumière doit être faite sur :
- Les milliards annuellement alloués depuis 2009 à une Vice-présidence qui n’a jamais vu le jour,
- Les Onze tonnes d’or de Sabodola d’une valeur de 25 milliards de...

Ajouter un commentaire

 
 
Amadou Diop SALL
Blog crée le 13/03/2012 Visité 103123 fois 8 Articles 404 Commentaires 3 Abonnés

Posts recents
Révoltant : qui a empêché la campagne d’opérations gratuites de cataractes et pourquoi ?
Lettre ouverte à M. le Président de la République
Lettre ouverte à M. le Président de la République
Sur l'enrichissement illicite, allez jusqu'au bout M. le Président
Sur l'enrichissement illicite, allez jusqu'au bout M. le Président
Commentaires recents
Les plus populaires
Œuvrer pour la chute de Wade : un sacerdoce
Sur l'enrichissement illicite, allez jusqu'au bout M. le Président
Lettre ouverte à M. le Président de la République
Révoltant : qui a empêché la campagne d’opérations gratuites de cataractes et pourquoi ?
non à la chasse aux sorcières mais oui à la chasse aux deniers publics